Danseuse Professionnelle
Professeur de Tango
Artiste Peintre
Organisatrice d'Evénements


FONDATRICE et CREATRICE


de la
SALLE CRESCENDO

de
TALONAIGUILLE TANGO
et maintenant

LA TANGUERIA d'ELISABETH

RETOUR à la TANGUERIA RETOUR à l'ECOLE TALON AIGUILLE RETOUR à l'ACCUEIL

SON C.V.
SON PARCOURS

Danseuse de formation
classique depuis l’enfance,
elle se consacre par la suite
à la danse sportive pendant
de nombreuses années.
En parallèle, elle suit les
cours des Beaux Arts à
Perpignan.

Diplômée en 1990 de la
FEDERATION FRANCAISE
des SPORTS de DANSES,

elle a étudié la pédagogie,
la musique appliquée à la danse,
l’histoire et la théorie de la danse,
l’analyse du mouvement,
la méthode de jugement
dans les compétitions,
l’anatomie et la gestion.

Diplômée en
Danses de Salon loisir,
Danses Standards et Latines
de Competition,
elle est également
spécialisée en Danses
Latino-Américaines depuis 1992,
les Danses de Salon
depuis 1988 et enseigne
les Danses Sportives
de 1990 à 2001.

De 1992 à 1997,
elle assure la fonction
d'ENTRAÎNEUR NATIONAL
des Compétiteurs du
«Club deDanse Sportive Perpignanais»
et du Club «Vitadanse» de Montpellier.

En 1993, elle découvre le
TANGO ARGENTIN.
Elle suit différentes
formations mais juste pour
son plaisir, le Tango étant,
à ce moment là, très peu
connu et demandé en France.

De plus en plus passionnée
par cette danse envoûtante,
elle se forme auprès de
différents Maestros, mais...
celui qui le lui fait
vraiment redécouvrir et
grâce à qui elle change
radicalement sa manière de
l’aborder, de le danser et
de l’enseigner, c’est
Hernan Obispo.

Par la suite elle continue sa formation
en travaillant longtemps avec,
Sébastian Arce et Mariana Montes,
Esther et Mingo Pugliese,
Claudio hoffmann et Pilar Alvarez,
Julio Balmaceda et Corina de la Rosa,
Pablo Ojeda et Béatriz Romero,
et bien d'autres…

En 2001, elle ouvre
son premier cours de
Tango Argentin,

et abandonne
progressivement l’enseignement
des danses de salon.

Depuis 2002
elle n’enseigne plus
que le Tango,

dans la Structure qu’elle a
elle-même créée
TALON AIGUILLE TANGO

Forte de sa grande
expérience et s'appuyant
sur ses compétences
techniques, son extrême
sensibilité et les disciplines
qu’elle a longuement
travaillées :

Musique appliquée à la danse
Analyse du mouvement
elle a su développer sa propre
méthode d'enseignement autour
de la musicalité, l'élégance
et la compréhension du mouvement.

Son cheval de bataille :
Mettre la technique au
service des danseurs pour
un tango solide, fiable et
esthétique…

UN TANGO de QUALITÉ

Passionnée, elle transmet
son savoir avec fougue,
humour et bonne humeur.

Cette rentrée 2019-2020
est une nouvelle page qui
se tourne puisque
Elisabeth a décidé de
dispenser ses cours seule
afin de pouvoir aller
jusqu’au bout de ses
convictions pédagogiques.


TALON AIGUILLE TANGO
laisse donc la place à
une nouvelle aventure
LA TANGUERIA d’ELISABETH

IMPORTANT

Pour cette rentrée 2019-2020

Elisabeth, je dispense mes cours
SEULE
afin de pouvoir aller jusqu’au bout de
mes propres convictions pédagogiques
.

Vous allez découvrir un autre mode de
fonctionnement différent de ceux auxquels vous
pouvez être habitués.
Ce fonctionnement en plus de satisfaire ceux
qui viendraient seuls, s'inscrit dans ma ligne
philosophique. Elle comblera aussi
ceux qui veulent continuer de progresser,
malgré leurs nombreuses années d'apprentissage.

**********

LE TANGO SELON ELISABETH :

Danse de constante improvisation, nous avons besoin de
tous les outils de base que sont les fondamentaux du tango.

On pourrait comparer cette nécessité à l’alphabet :
26 lettres obligatoires, il en manque seulement une,
on ne peut ni lire ni écrire et pourtant seulement 26 lettres
nous permettent d’écrire tous les romans de la terre...
des possibilités à l’infini.

Il en est de même pour le tango. La seule danse au monde,
où avec votre caisse à outils complète pour pouvez inventer
votre tango et créer de façon exponentielle des
milliers de combinaisons de pas.

Dans toutes les autres danses de couple il ne s’agit que de
boucles rythmiques (donc répétitives) et de combinaisons
de pas apprises par coeur.

Mais comment improviser à deux dans
cette danse aussi sophistiquée?

C’est l’homme qui invente le tango et qui emporte la femme
dans un voyage. Mais pendant ce voyage il la dorlote,
l’admire, la protège, la met en valeur, et si elle le souhaite
lui laisse aussi la parole (corporelle) pour répondre à sa
manière en interprétant à sa guise la réponse au
mouvement demandé.
Encore une fois c’est un dialogue ou chacun
s’exprime avec sa propre sensibilité.

LA FEMME
Elle sent toujours bon (j'espère)

a sans cesse
« ses capteurs sensoriels à l’affût » pour bien
entendre avec con corps la consigne de l’homme,
un réel travail sur le « lâcher prise », tout en
gardant le plein contrôle d’elle même

En attente permanente sur un seul pied,

elle ne sait jamais, où et quand sera le pas suivant,
donc elle doit être à l’écoute totale des informations
données par le buste de l’homme, qui tel un gouvernail
lui montre la future direction.

Elle doit veiller à ne pas anticiper ses transferts de poids du
corps pour ne pas empêcher l’homme d’inventer son tango.
En revanche lui, doit la laisser interpréter avec délicatesse,
confort, féminité, et musicalité ce qu’il lui propose de faire.
Je dis bien
"ce qu’il lui propose"
car c’est toujours une invitation à faire
et non une
obligation. Si un homme vous oblige et vous
malmène, il n’est pas un bon danseur de tango

L'HOMME
Il sent toujours bon
(j'espère)

Quant il le désire, lui fait faire le transfert sur le pas
suivant avec plus ou moins d’énergie et de puissance
dans son déplacement. Il doit :
Veiller au confort de la femme, à la musicalité de sa propre
interprétation du tango, à leurs axes d'équilibre respectifs.
En ce sens là on parlera de respect de soi et de l'autre.
Et comme dans la vie on tient debout seul avant de tenir à deux
Rentre donc en considération le bien être de l’autre pour
soi et de soi pour l’autre, ainsi que le respect de la
personnalité et même l’éclosion de la personnalité
pour certains

LE TANGO A DEUX :

La relation Homme/Femme

A une époque comme la nôtre ou les femmes se
rebellent (à vous de juger si c'est à juste titre) et où les
hommes sont un peu déboussolés, les instants de tango
sont un espace où de façon tacite la femme et l’homme
acceptent une forme "retour en arrière".

L’homme peut redevenir "macho" et la femme accepte
et apprecie sa protection et sa galanterie.


Mais finalement tout a été filtré car il ne reste du machisme
que le bon côté. Et c’est donc d'un accord tacite, sans se
l’avouer et probablement de manière inconsciente, que le
tango arrive à fonctionner devient du pur bonheur.

Dès que l’un ou l’autre ne tient pas son rôle et empiète
sur celui de l’autre la connexion et le dialogue ne se
font plus et le tango devient alors impossible.

Elisabeth Margarita Salinas

MA PHILOSOPHIE, MA METHODE

1) Aucune motivation sans plaisir,
Aucun plaisir sans conscience de bonnes sensations
qu'on aura besoin de revivre
2) Aucune combinaison de pas apprises par coeur...
elle ne servira jamais
et même vous empêchera de danser dans le bal

3) Enseignement de mouvements totalement mixtes
et sans notion de genre avec renversement des rôles
inconscient, afin de comprendre ce que l'autre personne
qui danse avec nous ressent dans nos bras

4) Comprendre pourquoi un mouvement produit un effet
ou au autre, et donc savoir comment obtenir un effet plutôt
qu'un autre

5) Travail sur l'alternance entre relâchement et énergie
(applicable musicalement au temps fort et au temps faible)

6) Par le biais d'exercices très structurés, je vise à donner
dès les premiers pas la notion d'improvisation, facilitant
rapidement la maîtrise de la gestion de la circulation
dans le bal

7) Utilisation de modules extêmement simples,
qui vont servir de base de pour créer, inventer de
façon exponentielle,
Je rappelle que le tango est une danse de totale IMPROVISATION....


8) Aide à la recherche contante et prise de conscience
de l'équilibre et du déséquilibre, l'alternance de deux
concepts étant à l'origine de déplacement dans l'espace

9) Espace extrêmement important consacré à la
marche et tous ses secrets


10) Grande exigeance sur la qualité du mouvement
ainsi que du travail de pieds.

Ecoute et langage corporel = Connexion et Communication


11) Des Pieds comme des bijoux !
Travail à la barre pour acquerir la délicatesse du travail
de pieds pour les fioritures féminines. Grande exigence
du travail de pieds des hommes.


12) Conscience de l'ancrage dans le sol, apprentissage
du contrôle du ralenti et des accelérations

13) Acquisition et compréhension du mouvement de
body spiral et des dissociations

Elisabeth Margarita Salinas

L’ABRAZO…

Ue cocon d’émotions

Sur un plan purement bio-mécanique, c’est pour
l’homme, la manière d’enlacer la femme et pour la
femme la manière d’enlacer l’homme.

Nous pouvons être proches, très proches, ou légèrement
éloignés, il n'y a pas de règle

Mais comme j'en parle plus bas, il y a
quelque chose d'autre qui est
"d'une autre dimension"


Une manière simple de définir l’abrazo est de le
comparer à une embrassade, (avec les bras) au vrai
sens du mot

Dans un tango de qualité, c’est d’abord l'abrazo qui compte...
c'est dans cette bulle émotionnelle que le tango existe
vraiment. Tout le reste pourrait être superflu, mais,
il faut bien avouer que l'expression corporelle que permet
cette danse est agréable à voir et surtout à vivre.
Chacun recherche la sensation de donner et de
recevoir un gros câlin.

Dès que nous commençons à ressentir les bonnes ondes
que nous pouvons nous donner mutuellement, nous ne
pouvons plus nous de cette sensation, parce qu’elle
nous manque peut être parfois un peu trop dans notre
quotidien, et parce qu'on n'y accorde peut être pas assez
de temps, les obligations de tous les jours sont
souvent bien chronophages !

Elisabeth Margarita Salinas

LA MARCHE...

Et puis il y a la marche... mélange de beauté et d’équilibre.
Cette marche si spécifique se reconnaît entre mille et
distingue cette danse de toutes les autres danses de couple.

C’est la marche de tous les jours obéissant aux mêmes
mécanismes mais dont les détails sont utilisés au ralenti,
exacerbés, amplifiés, esthétisés, sophistiqués :
un art à part entière.


Nous devons pendant tout notre parcours dans le monde
du tango tendre vers une marche la plus parfaite possible,
puisque d’elle dépend toute la qualité, la beauté
et le confort de tous les autres mouvements utilisés qui
constituent les "Figures"

En plus du bonheur trouvé dans un abrazo intense,
la qualité de la marche, tant sans son esthétique que
dans sa technique, procure, quand on la maîtrise
un plaisir infini, à tel point que, les danseurs réellement
chevronnés, une fois la frénésie de leur débuts qui
consiste à apprendre des figures, des figures, des figures !
RETOURENT sereinement et de leur plein gré à
L'ESSENTIEL,

qui contient tout le tango :
L'abrazo et la marche

Le tango est plus emotionnel qu’il n’est sexuel.
Bien souvent, quand nous avons partagé une « tanda »
(serie de 3 ou 4 tangos avec la même personne)
on finit par s’embrasser chaleureusement pour se
remercier de cet instant magique passé ensemble.
Ensuite on se quitte pour vivre si possible un instant
aussi intense avec une autre personne qu’on ne connaît
pas forcément, et pourtant sans pudeur on va partager
une plénitude émotionnelle sur une musique chargée
de toute la palette des sentiments humains :
joie, tristesse, passion, sérénité, canaillerie, tragédie, etc.

Elisabeth Margarita Salinas

LA CONNEXION...

si complexe et pourtant si essentielle.

CONNEXION PHYSIQUE

Connexion purement technique par simple contact.
On l'acquière par de simples exercices en travaillant
sur les points de contacts entre les 2 danseurs.

Mais cette connexion, bien que très utile dans la transmission
du mouvement est loin d'être suffisante.
Elle est cependant facile à matérialiser et donc à intégrer

Toutefois le tango peut rester vide de l'essentiel.

CONNEXION MENTALE

La plus impotante, celle qui va tout changer sur le
ressenti et les émotions.
On peut tout aussi bien être connecté sans se toucher
chacun à un bout de la pièces et dans un simple regard
et avec beaucoup de considération arriver à
communiquer en entrant

derrière ce regard

Il faut accepter de laisser l’âme de l’autre entrer
en nous, savoir l'accueilr et surtout accepter de donner
la nôtre juste le temps de trois tangos.

Ensuite, si l'intant devient magique,
il restera à jamais dans notre mémoire

Elisabeth Margarita Salinas

HOMME :

Pour réussir le danseur de tango doit avoir
conscience en permanence du pieds d’appui au sol
de la femme pour pouvoir en jouer tout en pensant
ses futurs pas et en surveillant la circulation des autres
couples de danseurs sur la piste. c’est :

La gestion du bal

Le TANGO
demande du répertoire, développe la créativité, la coordination.
Nous devons apprendre à utiliser chaque
lettre de l’alphabet, en balbutiant au début de
l' apprentissage, comme quand on apprend à lire,
puis au fil du temps avec de plus en plus de virtuosité.

La femme aussi décode de plus en plus vite la consigne
et y répond avec de plus en plus de liberté
d’interprétation et de personnalité.
Nous dansons alors jusqu’à jouer... jouer à se piéger,
plaisanter avec nos corps respectifs, le tango est alors
un fabuleux et très complet moyen d’expression.

Face à l’inconnu permanent que génère la totale
improvisation, le TANGO impose tant à l’homme
qu'à la femme, vigilance, créativité, audace, fantaisie,
sensibilité, humilité face à la difficulté,
écoute et respect de l’autre.

Elisabeth Margarita Salinas

LE TANGO ! ! !


Tout ce dont nous avons besoin est dedans !
On devient vite dépendant de ces moments d’échange
et de partage.

De plus, la musique qui nous porte et nous transporte,
est comme une pause dans le temps présent, une
parenthèse synthétisée par des voix et des
orchestrations qui semblent venir de l’au delà...
d’un ailleurs intemporel...
Nous sommes donc si déconnecté de la réalité,
que nous devenons addicts à cette évasion et que
le retour à la réalité est parfois si insipide qu’il en
devient paradoxalement dur, violent, et aussi vide
que le néant.
Alors, on attend donc le prochain bal

avec la plus grande impatience.

L’Aspect esthétique du tango pourrait paraître, à priori
futile, mais il est pourtant valorisant car beaucoup de
travail est obligatoire pour TENTER d’arriver à
l’excellence, tout en se disant avec sagesse qu'on n'y
arrivera certainement jamais, mais la satisfaction
de devenir chaque jour un peu plus maître de son corps,
nous rassure, et nous donne confiance en nous,
nous nous sentons plus fort que nous même.

Un autre paramètre entre en jeu pour certains plus ou
moins sensibles artistiquement : si l’exécution des
mouvements est correcte techniquement, les lignes
de corps sont belles à voir :
nous devenons auteur d'un véritable graphisme
fugitif dans l’espace, cet aspect contribue aussi à
nous sentir fiers de ce qu’on venons de faire,
et ça fait toujours plaisir !


Avant notre rencontre avec le TANGO, nous pouvions
être timides, pas assez fiers de nous ou génés du
regard que les autres posaient sur nous, mais après
des débuts certes difficiles, l’assurance et la fierté de
faire ce que d’autres se contentent d’admirer,
nous remplit d'une audace que nous
n'aurions jama
is eue.

Même si'il ne faut jamais perdre de vue que le tango
demande énormément d'humilité devant l'immensité
du travail à accomplir,

il bon de se rendre compte que nos
efforts sont récompensés et que
désormais,nous faisons plaisir à voir,
et ça, c’est vraiment chouette pour
l'égo de ceux qui avant, rasaient les
murs où se cachaient dans
un trou de souris !

Il est bien loin le temps de nos premières leçons
si laborieuses !
le temps de récolter est venu.
Il ne reste plus au monde que l’autre,
soi et la musique.

Nous n’obtiendrions aucun résultat sans méthode,
concentration et efforts. Mais quelle récompense de
pouvoir repousser sans cesse nos limites,
par le travail
.

Elisabeth Margarita Salinas


Et si on veut pousser jusqu’au bout l’exotisme on peut aussi de faire
comme en argentine, respecter des codes comportementaux dans le bal :
politesse et de bienséance pour ne jamais blesser personne.

Un véritable art de vivre, mais... ce serait alors l’objet d’un autre exposé.

Elisabeth Margarita Salinas

LES FIGURES ou COMBINAISONS de PAS
Elles ne sont que la conséquences très LUDIQUE
d'un abrazo et d'une technique de marche parfaitement maîtrisée,
sans quoi elles sont simplement RIDICULES

Elisabeth Margarita Salinas

LUNDI ---- 19h30-21h00 ---- LANGAGE CORPOREL

Cours axés essentiellement sur le "Corporel"

LES OBJECTIFS :

Tango où le corps parle plus que les pieds, le travail de pieds restant cependant sophistiqué.
Expression artistique sur le mouvement et la musicalité,
Tango simplissime mais complètement ressenti et improvisé, basé sur le dialogue corporel.
Ce tango peut se danser au gré de chacun en" ouvert ou fermé" sur des tangos de toutes les époques.
Travail de l'Effet Marche Courrue au ralenti


LES MOYENS :

Par le biais de mouvements ou modules ultra simples,
comprenant entre autres,la reprise des fondamentaux et de ses multiples déclinaisons,
Travailler L'expression corporelle en découvrant qu'à l'origine de chaque mouvement, si petit soit-il,
le HUIT PERPETUEL, hélas trop peu enseigné, va déclencher la rondeur et la sensualité.
LE HUIT PERPETUEL va aussi favoriser le dialogue corporel. Deux corps qui se parlent et se répondent en harmonie

Un travail important sur la qualité de la marche, vous donnera en même temps puissance et élégance,
la décomposition de la marche sera comparable à celle d'un chat :
Effet Marche Courrue au ralenti

Grande implication du travail de bassin, pour l'ancrage au sol et pour permettre l'utilisation du
HUIT PERPETUEL

Au plan purement STYLISTIQUE, Vidéos de REFERENCE :

https://www.youtube.com/watch?v=IE3fFdCdtGM&list=PL_Ft_E4BNS5KMXQk0g9YZsbG6kj_M-6QW

https://www.youtube.com/watch?v=sTTPSIZQHmY&list=PL_Ft_E4BNS5KprAcM-7p0dwlz3isGGoYU&index=4&t=0s

https://www.youtube.com/watch?v=vQyxquIujng&list=PL_Ft_E4BNS5KprAcM-7p0dwlz3isGGoYU&index=2&t=0s

****************

Cours sur les FONDAMENTAUX

LES OBJECTIFS :

Tango très très simple pour s'amuser rapidement sans sacrifier la technique, bien au contraire !
Immersion la plus rapide possible dans la dynamique d'un bal.
Trouver au plus tôt du plaisir dans un mouvement ou module simple. Sans plaisir : plus de motivation.
Résoudre au plus vite les problèmes de gestion du bal.
Travail de la marche en mouvement contraire et en épaule menante
Sortir d'un cours avec l'assurance de pouvoir utiliser les acquis immédiatement en situation de bal.
Ma méthode consiste à apprendre le plus tôt possible à se déplacer,
s'arrêter, accelerer et ralentir. Dédramatiser et démystifier le tango

LES MOYENS :

Dans un cours, Apprendre PEU mais BIEN et DEFINITIF
Rassurer par la Répétion de mouvements de base. Ouvrir le plus rapidement possible la porte à
l'improvisation afin de supprimer le :"Oh ! je me suis trompé".
On ne se trompe jamais, on apprend à s'adapter à une nouvelle situation inattendue.

L'ALPHABETH du TANGO

Mouvements de bases toujours simples et courts :
Marcher en avant, Marcher en arrière, Marcher sur le côté, Savoir pivoter,
Savoir placer correctement ses pieds pour tenir debout
Savoir inviter la danseuse a faire un mouvement et ne pas le lui faire faire
Choisir un abrazo de confort pour commencer l'apprentissage, plus tard l'abrazo qui
vous sera naturel s'impose de lui même sans que vous vous en rendiez compte

IMPORTANT : Savoir s'Arrêter ! c'est Capital

Apprendre à se déplacer systématiquement quand la piste se libère devant dans le sens
du bal et savoir danser et s'occuper sur place en cas d'embouteillage
J'ENCOURAGE TOUS LES ELEVES et ce QUEL QUE SOIT LEUR NIVEAU
à refaire des cours de fondamentaux.

****************

MERCREDI ---- 19h30-21h00 ---- TANGO RYTHMIQUE

LES OBJECTIFS :

Tango où vos pieds auront plus la parole que vos corps.
Travail plus simple puisque plus mécanique et demandant beaucoup moins
d'expression corporelle, le plaisir est dans la rythmique.
Rendre le tango accessible à tout le monde et dans les bals les plus bondés de danseurs.
Travail de la Marche Propulsée.

Cours essentiellement basé sur la musicalité, la rapidité rythmique,
très approprié aux tangos pratiqués sur des musiques très traditionnelles
et parfaitement adapté en milieu "milonguero"

Savoir Danser relativement "petit" et très rythmique et dynamique.
Cours exigeant moins de souplesse physique et très approprié aux personnes
commençant à apprendre à danser relativement tard.
Tango simple et ludique axé sur la rythmique des pas.

LES MOYENS :

Gros travail sur la gestion du Bal, savoir danser longtemps sur place,
voire un tango entier au même endroit.
Apprendre les acclérations dans les déplacements pour désembouteiller le bal.
Sensibilitation à la rotation sur place en spirale permettant la rapidité dans les tours,
Apprivoiser les fioritures tant masculines que féminines afin de sublimer 2 ou 3 pas
ultra-simples et en faire un bijou d'orfèvrerie.
Rendre vos pieds expressifs, puisque votre corps aura moins la parole

Au plan purement STYLISTIQUE, Vidéos de REFERENCE :

https://www.youtube.com/watch?v=f2vgOVIX_us&list=PL_Ft_E4BNS5LGlvWzfb91ouLdAyOfbkD4&index=7&t=0s

https://www.youtube.com/watch?v=gzjHZOZ0UpY&list=PL_Ft_E4BNS5LGlvWzfb91ouLdAyOfbkD4&index=4&t=0s

https://www.youtube.com/watch?v=1a-o0M8JJfc&list=PL_Ft_E4BNS5LGlvWzfb91ouLdAyOfbkD4&index=5&t=0s

RETOUR MENU TANGUERIA

RETOUR à l'ECOLE TALON AIGUILLE

RETOUR à l'ACCUEIL